Questions fréquentes (FAQ)


Q1 : TrustedOut en deux phrases ?

R1: TrustedOut rend l'intelligence digne de confiance.
Grâce à son profilage des médias géré par Intelligence Artificielle (IA), TrustedOut introduit la "Corpus Intelligence" pour alimenter les outils d'analyses, et ainsi permettre aux Business Managers de prendre des décisions stratégiques basées sur les sources en lesquelles elles/ils ont confiance.


Q2 : Que fournissez-vous exactement aux clients de TrustedOut ? (listes, flux, évaluations ?)

R2 : Nos utilisateurs créent et maintiennent leur Corpus pour lesquels nous effectuons en permanence de mises à jour via une API ou un accès sur demande, des listes de médias et de sources relatives (flux) et, éventuellement, des extraits d'articles prêts à l'analyse. Nous ne calculons, ni ne fournissons, aucune note ou notation.


Q3: Comment tenir la base de données à jours ?

R3 : La base de données est exploitée par Intelligence Artificielle (IA).
. IA : Ne peut pas être exploitée par l'homme. L'IA offre un profilage quantitatif et qualitatif impartial et ce, en permanence et en tout temps.
. Exploitée : Si et quand l'IA rencontre un challenge, l'IA demandera à un documentaliste de prendre une décision, ces décisions apprendront à notre moteur d'IA au cas où des situations similaires se produiraient.


Q4 : Pourquoi TrustedOut est la meilleure solution pour combattre les fakes news ?

R4 : Fake/False news ne sont que la pointe de l'iceberg de la désinformation et des manipulations. En fait, vérifier les faits et blâmer les mauvaises personnes ou organisations est une simplification excessive très dangereuse de la question qui nous occupe. Toute évolution majeure de haute technologie a un impact sociétal. Il y a 20 ans, les blogs ont fait de tout le monde des éditeurs sur Internet. Les réseaux sociaux ont fait de tout le monde des éditorialistes, partageant leurs opinions en temps réel. Et tout le monde influence tout le monde. Consciemment, honnêtement. Ou pas.. La Vérité Universelle est maintenant contestée, ce qui signifie que la Confiance Individuelle doit maintenant être définie. C'est la raison pour laquelle, personne, aucune organisation ne peut dicter ce en quoi vous-même allez avoir confiance. Google News ou Apple News, même après avoir acheté Texture, ne peuvent pas dire "Nous offrons 200 sources de confiance". Ils ne peuvent que dire "Nous offrons 200 sources en lesquelles vous "pourriez" avoir confiance". Seul l'utilisateur final (notre client) peut définir sa propre confiance.
C'est pourquoi nous nous appellons "TrustedOut". Nos utilisateurs définissent leur propre confiance à partir de notre base de données média super profilée par IA.


Q5 : Pourquoi est-ce si important ?

R5 : La confiance dans les sources de connaissances, ce que nous appelons "le corpus", fait ou défait votre éducation, vos opinions et les décisions que vous prenez. SI VOUS NE FAITES PAS CONFIANCE AU CONTENU QUE VOUS UTILISEZ, VOUS NE POUVEZ FAIRE CONFIANCE À AUCUNE UTILISATION DE CE CONTENU. Comme l'art culinaire, c'est une entreprise de transformation. Vous agrégez les ingrédients, ici le contenu aussi appelé corpus de connaissances, vous transformez avec une recette ou ici un algorithme d'analyse magique et vous mangez ou ici, vous prenez des décisions. "Mauvaise entrée, mauvaise sortie". En d'autres termes, la qualité de ce qui entre, dicte la qualité de ce qui sort.


Q6 : Une base de données média? N'est-ce pas dépassé ?

R6 :[humour] Oui, nous utilisons l'IA :) Pas pour le buzz d'un terme à la mode, mais parce que cela permet, enfin, une solution industrielle pour la classification et la définition d'une taxonomie, jusqu'à présent faite par les documentalistes humains et donc forcement biaisée par définition. Une base de données est un dépôt naturel. La nôtre est élastique, cela la rend plus hype et glamour :) [/humour]
La vraie question est : "pourquoi se baser sur les médias" et non sur l'article, en appliquant une intelligence artificielle magique ou encore, calculer un score d'influence, voire de confiance, pour les auteurs ?
Simplement parce que articles et auteurs ne résolvent pas l'entièreté du problème de confiance. Même si, un jour, les fakes news pouvaient être détectées efficacement au sein des articles, le vrai problème ne serait pas résolu car la désinformation est, dans la grande majorité, basée sur des faits vrais, mais écrite avec un contexte, une perspective et une culture qui en feront de la désinformation pour vous. La véracité des faits a son importance, mais elle ne résoud pas le problème de confiance sur lequel nous nous concentrons. Au niveau de l'auteur, cela ne fonctionne pas non plus parce qu'un auteur peut écrire sous un nom différent, écrire différemment selon son contexte personnel et simplement ne pas être un expert sur tout. Les lignes directrices du journalisme peuvent fournir de la qualité, mais nous ne voulons pas évaluer l'humain, nous avons besoin d'une solution industrielle. Donc qui ne peut être basée sur l'humain.
Restent les Medias.
Un média est une marque. Un logo. Des valeurs. Valeurs qui font sa réputation, la raison pour laquelle les lecteurs, vous, faîtes confiance à cette marque. L'Humanité fera toujours de l'Humanité, Le Monde, du Le Monde, etc...parce que les lecteurs qui s'y rendent aiment ou détestent. C'est ce que disait Bill Ziff. L'amour et la haine sont les deux raisons majeures pour lesquelles les gens lisent les magazines. Cette logique nous a amené à créer TrustedOut. Une base de données de médias, ultra profilée et totalement exploitée par AI. Database et Media and AI, non pas parce qu'il faut être cool, mais parce que l'AI permet aujourd'hui de réaliser le rêve de la classification média : Sans préjugés, industriel et toujours à jour.


Q7 : Pourquoi notre base de données est impartiale ?

R7 : La solution à la méfiance actuelle envers les médias, pour être universelle, doit être industrielle. Industriel signifie une machine avec des processus indépendants de toute émotion humaine ou biais.
Confiance ne veut pas dire Vérité, qui est trés souvent une interprétation communautaire et temporaire. C'est pourquoi TrustedOut est exploité par IA. Le contenu de notre base de données NE PEUT PAS être édité par un humain. TOUTE l'information qui y entre provient soit d'un site de référence, comme Wikipedia par exemple, soit d'autres sites de données d'entreprise, soit d'une classification basée sur l'IA dans notre taxonomie, soit d'une information auto-déclarée, comme les flux par exemple. TOUTES les informations utilisées sont publiques, non éditorialisées en aucune manière, vérifiées par plusieurs sources de référence et consignées dans un journal permanent afin de suivre tout changement suspect au cours du temps. En d'autres termes, si la vérité est communautaire et temporaire, TrustedOut doit recueillir des informations auprès des communautés et les vérifier à tout moment. Seule l'intelligence artificielle permet de le faire.


Q8 : Comment TrustedOut peut être universel ?

R8 : TrustedOut se veut universel, tant pour sa classification de médias que pour sa couverture géographique, avec une supervision de l'IA par des documentalistes, et ce, indépendamment de la langue. Le moteur d'IA apprend tout le temps et seulement en cas de conflit demandera conseil à un documentaliste. Encore une fois, AUCUNE personne ne saisit quoi que ce soit dans la base de données, seul un documentaliste éduque le moteur d'Intelligence Artificielle.


Q9 : Comment allez-vous gagner de l'argent ?

R9 : Par un modèle d'abonnement. Simple et éprouvé. Par corpus. Certaines options sont payantes.


Q10 : TrustedOut est une société française?

R10 : TrustedOut sera à la fois en France et aux Etats-Unis. D'autres pays viendront par la suite.


Q11 : Votre entreprise revend-elle du contenu ou de la syndication ?

R11 : Nous ne sommes pas dans le business de la lecture ou de la publication. Nos Conditions de service (CGS) interdisent ces activités. Les extraits d'articles sont exclusivement destinés à alimenter des outils d'analyse de texte.


Q12 : TrustedOut utilise plusieurs sources de référence : comment éviter que ces sources ne soient, elles-même, biaisées?

R12 : Pour éviter un potentiel biais des références, TrustedOut se base sur: a/ une validation par plusieurs sources de référence et b/ un trackage des évolutions de nos entrées. En d'autres termes, chaque entrée dans notre base est confirmée par plusieurs sources et les évolutions de chaque champ sont trackées et validées par IA, et, dans un cas jugé suspect, un documentaliste valide et apprend à l'IA.


Q13: Pourquoi vous concentrez-vous sur le profilage des sources et des marques Media pour fixer la confiance et non sur les articles ou les auteurs ?

R13: La confiance est basée sur la réputation. Un article n'a pas de réputation. Un auteur peut avoir une réputation, mais elle est temporaire et liée à un domaine. Une marque d'éditeur a certainement une réputation et ses valeurs sont garantes de stabilité. En résumé : Votre confiance est basée sur les marques des médias que vous appréciez.